logo

Regragui Bouslai

La peinture chez Bouslai, né en 1963 à Chiadma, se distingue par deux styles tout à fait distincts. Dans le premier style, l’artiste peint d’abord le support de sa toile d’une couleur unique, généralement le jaune, et par dessus une multitude d’animaux imbriqués et superposés avec des couleurs très vives. Par la suite, il gratte, à l’aide d’un morceau de bois, les corps de cette faune, leur donnant ainsi un décor et du relief. Le second style de Bouslai se distingue par une peinture de personnages et d’animaux fantasmagoriques, d’inspiration africaine, serrés fortement les uns contre les autres et se bousculant comme si la place devait manquer.Son école à lui c’est tradition orale, les fêtes religieuses et les rites de passage qui jalonnent la vie de la naissance à la mort. Sa seconde source d’inscription, il l’a trouvée dans la belle plaine atlantique où il vit, dominée par le vert des oliviers, le jaune des fleurs de passion et le rouge des coquelicots. On remarque que les têtes des personnages sont comme des masques avec de grands trous à la place des yeux. Par ailleurs des yeux dispersés partout dans la toile ont une grande importance, comme c’est le cas chez d’autres artistes d’Essaouira. Les regards fixateurs ne fonctionnent certainement pas pour une magie noire, mais plutôt comme des amulettes : l’œil protecteur !